Détection Auto des liens non naturels

Google Pingouin en a fait trembler plus d’un ! A tord ou à raison, c’est selon … ;)
Mais toujours est-il qu’il est bien là notre pingouin et qu’il faut désormais faire avec.

Dis papa, c’est quoi cette bouteille de lait ?

Ok, mais rappelle-moi, c’est quoi Pingouin déjà ?

Pingouin, c’est une des dernière bestiole du zoo de Google qui s’en prend aux sites qui ont un peu abusé des bonnes choses et plus précisément qui ont eu un appétit féroce en backlinks et qui plus est, pas toujours de première fraicheur.

Et oui… ce n’est pas nouveau, on le sait tous que Google n’aime pas trop qu’on manipule ses résultats. Alors quand il détecte une tentative de linking dite « artificielle » en utilisant « rachat de crédit »  comme ancre de 50 000 liens en 48 heures (j’exagère à peine …) et bien il cogne. Je dirais même qu’il dynamite, qu’il disperse, qu’il ventile

Si l’intoxication n’est pas toujours ressentie par le patient, il arrive parfois qu’il sombre dans un coma profond jusqu’à ce qu’un docteur le délivre de son mal.

Google Webmaster Tools à la rescousse

Google, dans un élan de générosité, a intégré à ses « outils pour les webmestres » (c’est bien comme ça qu’on dit on français ? ^^ )  une surveillance de ce type de liens lorsqu’il en a détecté. Pratique mais il est souvent déjà top tard et la sanction est peut être déjà tombée.

Il est bien possible de désavouer les mauvais liens via un formulaire proposé par Google mais ce serait quand même tellement plus pratique si on pouvait repérer tout ça avant non ?

Et aller, soyons fous, si on pouvait aussi repérer ça sur d’autres sites que les nôtres, ce serait quand même sympa non ?

Vous en réviez, CognitiveSEO l’a fait !

unntural-links-detectionHier, je reçois un mail de Razvan Gavrilas qui me dit qu’ une grosse surprise nous attend demain et de rester à l’écoute.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Razvan est le fondateur et l’architecte en chef de CognitiveSEO, une société qui commercialise la solution du même nom.

S’appuyant sur les données de Majestic SEO que je ne présente plus, la force de CognitiveSEO est de proposer des représentations cartographiques des liens internes et externes des sites observés.
Visuel et efficace !

Mais la grande nouveauté chez Cognitive, c’est la catégorisation des backlinks par un algo maison. Ce dernier permet de les répartir selon 3 catégories : Sains, suspects et non naturels.

Detection automatique de liens non naturels

Cognitive annonce une marge d’erreur (faux positifs) de l’ordre de 3 % ce qui est plutôt pas mal.

Le premier avantage est de pouvoir surveiller l’état de santé de son site ou d’autres sites et de pouvoir agir avant que la sanction Google ne tombe.

Le visual link explorer permet de reperer les liens toxiques

Mais s’il est déjà trop tard, le deuxième sera de pouvoir exporter un fichier CSV comprenant tous les liens toxiques repérés pour les désavouer via un import dans les webmaster tools.

Enfin, il est possible de suivre dans le temps l’évolution des liens non naturels via le graph adéquat.

La courbe d'évolution des liens non naturels

Je ne peux que saluer l’initiative de Razvan et son équipe d’avoir ajouté cette nouvelle fonctionnalité à leur outil qui, j’en suis sûr, fera le bonheur de beaucoup.

4 réflexions au sujet de « Détection Auto des liens non naturels »

Laisser un commentaire