Le référencement local est sensible au nombre de clics

C’est du moins ce que laisse penser Search Engine Land dans un récent article publié le 4 Décembre sur son site qui rapporte la « bourde » effectuée par l’un des employés de Google sur un forum d’aide.

Pour la petite histoire, Rahul J, reconnu comme faisant parti des effectifs Google a posté sur un forum 4 points importants retenus par Google pour classer les résultats dans la recherche locale :

Les facteurs de classement de la recherche locale par Rahul J

Source Image : Search Engine Land

Dans l’ordre, on a donc :

  • L’appréciation de la pertinence entre la catégorie utilisée et la requête de l’utilisateur
  • Le trafic de la fiche My Business
  • La distance entre la situation géographique de l’entreprise et la géolocalisation de la requête
  • Et enfin : L’historique de recherche : Combien de fois le résultat de recherche a été cliqué en corrélation avec le mot clé recherché.

Ce 4ème point n’est pas resté bien longtemps en ligne et a été remplacé…

Les vrais facteurs de positionnement de la recherche locale

Source Image : Search Engine Land

Remplacé par « le nombre de fois ou le résultat a été utile par le passé en se basant sur la pertinence, le trafic et la distance« .

Et là, on se rend compte qu’elle ne veut plus vraiment dire grand chose cette dernière phrase comparativement aux 3 autres critères bien définis.

Suite à cette modification qui n’est pas vraiment passée inaperçue, Google a été contacté par Barry Schwartz qui a demandé un éclaircissement sur cette suppression.

Google, par le passé a toujours nié se servir des données basées sur l’engagement de l’utilisateur comme le nombre de clic dans son algo principal de classement.
Cependant, il s’agit ici de la recherche locale et non de la recherche organique. Il n’est donc pas impossible que cette donnée soit prise en compte pour ce type de résultat.
Au final, Google a préféré botter en touche en répondant que cette nouvelle formulation décrit plus précisément comment l’algorithme fonctionne sans toutefois préciser que le nombre de clics ne comptait pas dans le calcul

Si l’intérêt de soigner son référencement local n’est plus à démontrer, il est toujours aussi important aujourd’hui d’optimiser correctement sa page Google My Business pour augmenter la visibilité de son knowledge graph et multiplier ainsi les points d’entrée via le moteur de recherche.

  1. Choisissez finement la ou les catégories représentatives de l’entreprise.
  2. Remplissez avec soin tous les champs informatifs (Adresse, numéros de téléphone, horaires d’ouverture)
  3. Rédigez une description en utilisant des mots clés choisis avec soin.
  4. Insérez au moins 5 photos représentatives de votre établissement en haute définition
  5. Pour présenter vos locaux : Faites réaliser une visite virtuelle par un photographe certifié Google Street View

 

2 Comments

  1. Avoue, cela t’arrange bien non. 😉

    C’est normal de mettre un peu d’humain, surtout pour du local, après c’est à pondérer, car c’est encore plus facilement manipulable que des liens. Les différents tests effectués montrent un impact fort sur de la micro niche, même si Google affine et teste en même temps que nous.

Laisser un commentaire